La fin de DPS Single Edition

Posted on 25 Nov 2014 in InDesign, Nouvelles

Hier lundi 24 novembre, Adobe a annoncé le retrait de DPS Single Edition.
Hurlons un bon coup, crions, courons autour du bureau avec l’impression que la fin du monde est proche, puis respirons à fond et calmons-nous.
Si cet acronyme ne vous dit absolument rien, vous pouvez vraiment vous rassoir et relaxer. Tout va bien !
Si vous êtes utilisateur des éditions DPS Professional ou Enterprise. Zen ! Ces 2 services continuent à fonctionner et à être commercialisés étant donné qu’ils répondent à un besoin spécifique et bien existant.
La fin de DPS Single Edition : Pourquoi, comment et qu’est-ce que ça va changer pour vous ?

DPS c’est quoi ?

DPS pour Digital Publishing Suite est un service qui permet aux utilisateurs d’InDesign de mettre en page et publier des magazines en version numérique et enrichis de contenus interactifs (vidéos, audio, diaporama, animations…) en vue d’être publiés et diffusés sur tablette tel que Kiosque d’Apple sur iPad.

Single Edition (S.E.) permet(tait) quant à lui de diffuser des publications simples sous forme d’App sur l’App Store à destination de l’iPad uniquement (voir le flux de travail DPS en cliquant sur l’image ci-dessous).

Flux de travail pour la réalisation et la diffusion d'app sur l'App Store d'Apple en utilisant DPS Single Edition et InDesign de Adobe.

Pourquoi mettre fin à la version S.E. ?

Soyons clairs, Adobe est une entreprise et comme toute entreprise, elle cherche à faire du profit et non offrir un service limité à perte.
Pourquoi limité ? Il faut savoir que DPS S.E. ne permet de créer et publier des Apps folios simples que pour l’iPad.
Et bien que la création du folio reste (relativement) simple dans InDesign, sa conversion en App et sa soumission aux services de validation chez Apple est beaucoup plus complexe et le passage pas toujours garanti.

Si vous souhaitez publier un magazine ayant des sorties régulières de nouveaux numéros ou sur d’autres plateformes que iPad (iPhone, Androïd ou autre), il faut obligatoirement passer par DPS Professional ou Enterprise Edition. Et rassurez-vous, ces 2 éditions ne vont nulle part pour le moment.
Vous voyez, vous vous sentez déjà mieux !

Adobe a lancé DPS Single Edition en 2011. C’était alors l’une des meilleures solutions pour créer et publier livres, portfolios et publications simples pour iPad.
Aujourd’hui, de nombreuses Apps créées avec DPS S.E. sont rejetées lors de la validation pour figurer dans l’App Store pour la simple raison que ce sont plus des livres que des Apps avec un maximum d’interactivité.

Par ailleurs, ces dernières années le format de livre électronique ePub a grandement évolué avec la possibilité de créer maintenant des livres à mise en page fixe (Fixed Layout ePub) et contenant de l’interactivité. Et tout ceci, directement depuis InDesign CC 2014.

Ce format a l’avantage d’être un format qui évolue constamment et qui reste ouvert :
Créez un livre électronique au format ePub pour le lire sur de nombreuses plateformes :

  • sur ordinateur avec iBooks (Mac OS), Adobe Digital Edition (V.4) ou encore l’extension Readium dans le navigateur Chrome)
  • sur liseuses kobo
  • ou iBooks sur iPhone et iPad.

Et le nombre de lecteurs compatibles avec la version 3 du standard ePub n’est destiné qu’à s’agrandir.

Si vous êtes un utilisateur de DPS S.E., que faire ?

Vous avez jusqu’au 4 décembre 2014 pour acheter une licence DPS S.E. ; après cela, il sera trop tard.
Cette licence va vous permettre de publier ou mettre à jour des applications DPS S.E. pour une durée d’un an.

Pour les personnes abonnées à Adobe Creative Cloud, vous avez jusqu’au 1er mai 2015 pour publier ou mettre à jour vos applications.

Et après ?

Une fois ces dates passées, il vous sera impossible de publier ou mettre à jour des Apps existantes.
Si vous avez définitivement besoin de publier une App, il existe des alternatives sous forme d’extension à ajouter à InDesign de compagnies comme eDocker, Aquafadas, Twixl ou Mag+.

L’avantage de DPS S.E. résidait dans le fait qu’il était offert avec tout abonnement à Creative Cloud, mais comme nous avons pu le voir souffrait de nombreuses limitations qui ont eu raison de sa survie.

Au final, ce retrait est probablement pour la plupart des utilisateurs d’InDesign un bien pour un mal avec l’amélioration de fonctions disponibles dans InDesign pour créer facilement des livres électroniques au format ePub.

%d blogueurs aiment cette page :